Pourquoi je vais vous quitter...

Lu sur la liste de discussion JEU@yahoogroupes.fr
dimanche 20 avril 2003
par Collectif TRANSVERSEL
popularité : 1%

Pourtant, quelle richesse et quelle merveille quand on sait prendre le temps de déchiffrer le message... Alors Anne-Marie , tu sais c’est quand tu veux , on attend tous ton retour... à bientôt j’espère. Daniel D. modérateur sans censure... (des fois quand même un peu ennuyé pour laisser passer... !!!des choses étranges.)

réflexion et décision

Entre Bové et la dénonciation de l’AGCS, nous avons du travail !

Personnellement je trouve qu’à s’associer en "rapports de forces" ne sert à rien mais surtout fait perdre de l’énergie.

Chacun a, en lui, une perception spécifique qui lui permet d’interpréter les évènements.

Rien n’est "inévitable" et ce n’est pas parce que des violents veulent décider de notre avenir en Irak, le 31 Mars, ou à Evian, que nous n’avons rien à dire. Chacun est libre de s’exprimer mais la grande majorité préfère ne pas réfléchir. Je ne sais pas si "ne pas s’exprimer" est sage. Nous avons un cerveau et beaucoup ne veulent pas s’en servir ; nous avons une sensibilité et la majorité préfère un leader, ou faire comme les autres.

Pourquoi ? Je vais vous quitter momentanément, parce que je comprends que je dois trouver ma propre expression. J’ai beaucoup aimé passer ces moments avec vous et vous remercie pour tout ce que vous m’avez appris. Avant de vous quitter, je tiens à vous offrir un mot de J.P. Sartre :"Surgi d’un monde antédiluvien, à l’instant que j’échappais à la Nature pour devenir enfin moi, cet Autre que je prétendais être aux yeux des autres, je regardais en face mon Destin et je le reconnaissais : ce n’était que ma liberté, dressée devant moi par mes soins comme un pouvoir étranger." Les mots. Je suis convaincue que l’existantialisme est un humanisme. Non je ne suis pas fan de Sartre, ni de personne d’ailleurs. Mais je suis convaincue que tous nous avons part à la liberté, mais que nous nous faisons une fausse idée de la liberté. Et que ce temps de questionnement sur le web, le pouvoir, la destruction du vivant, le travail, l’organisation de la société, la conscience, traversé par la violence de l’OMC, Irak, Evian est susceptible de nous faire découvrir à quoi la vie nous appelle. Tchao et amitié à chacun Anne-Marie Béneix. (J.E.U. sur Brive)


D’autres textes de’Anne Marie Beinex seront publiés prochainement ... mars 2003


Commentaires

Brèves

2 janvier 2011 - Le robin - Projet de société à double valeur de référence

Parce qu’elle s’est donnée pour objectif de dégager des lois et de formuler des prévisions à partir (...)

18 septembre 2009 - LE SEL du CANTAL : "FOUCHTRA"

Un des SEL du Cantal s’appelle bien "Fouchtra !", tel 04 71 48 62 93(+ Route des Sels) Pour (...)

18 décembre 2004 - Penser public : le site de la réforme des services publics avec un wiki

Le sentiment d’inefficacité des services publics est largement répandu et repose trop souvent sur (...)

17 juin 2004 - Faire le point...fin juin 2004

Il est vrai que passer de 4 à 5000 visites par mois sur notre site en décembre à moins de 500 par (...)

6 mars 2004 - PIERRE CARLES, Ciné-Passions en Périgord

Du 10 au 23 mars 2004... Pierre Carles ne chôme pas. Viré ou censuré par la plupart des chaînes (...)