Rencontre des SELs à Salvagnac vue par Gerd

by Gerd (Allemagne)
mercredi 3 septembre 2003
par Collectif TRANSVERSEL
popularité : 65%

Gerd Büntzly, Waltgeristr. 56 a, 32049 Herford Je voudrais vous écrire quelques impressions sur la rencontre que j’ai eues, sans système, quelques souvenirs, des histoires banales et insolites... Tant de monde inconnu, tant de noms à retenir... Mais à la fin des cinq jours j’ai néanmoins fait connaissance à une bonne quantité de personnes.

Le paysage de formes rondes, féminines, avec des collines et des vallées douces, mais sèches. Moitié forêts, moitié champs, un beau pays pour des promenades. Malheureusement, je n’ai pas le temps libre, ou mieux : je ne m’en prends pas, je ne veux pas laisser passer les occasions pour l’échange mutuel. Cependant, assez souvent la préparation des ateliers me semble très improvisée. Trop souvent, on dit : Malheureusement celui qui a annoncé cet atelier n’est pas présent, qui pourrait l’animer à sa place ?... Et la discussion commence de manière provisoire. Quand on parlait de la « charte des SELs » on aurait eu besoin du texte pour chacun des participants pour savoir sur quoi on parlait.. ! J’écoute Pantaléo dans son atelier sur les monnaies multilatérales en épluchant des gingembres. Cela me paraît une manière très efficace d’écouter : L’attention n’est pas déviée. Le même se passe avec celles et ceux que ont épluché la légume en écoutant l’assemblée plénière. Bien entendu, cela vaut seulement pour ceux qui ne veulent qu’écouter, pas pour ceux qui désirent prendre la parole. Les chiens, petits et grands, parfois cinq à la fois qui courent partout, sans faire des problèmes (au moins pas pour moi). Une fois j’observais comme les petits enfants jouaient avec un grand chien, le plus petit était le plus audacieux, et j’étais en train de les prévenir, mais ce n’était pas nécessaire. L’invention des mots : « sélidaire », « sélistes », « multilatéral »... il nous faudra bientôt un propre dictionnaire. Les enfants et la piscine : Toujours il y avait du bruit gai sur la place, il paraît que personne ne s’ennuyait. Y avait-il trop peu de jeunes sur le rencontre ? On me dit que l’atelier qui devait parler sur ce problème ne pouvait pas avoir lieu faute d’affluence. La belle idée d’appeler de différents groupes au dîner : d’abord les mariés depuis 30 ans, puis d’autres dont je n’ai pas bien compris qui, puis la surprise : on invite les homosexuels ! Une belle idée, parce que comment aurais-je pu avant me mettre en contact avec elles/ eux ? ? Ce qui me manque est un espace pour le Yoga et la méditation avec une ou deux couvertures : la tente derrière le grand hangar était occupée par des dormeurs, et l’espace prévu pour la sieste était trop petit et ouvert pour cela, d’ailleurs directement à la pente. L’atmosphère des discussions me paraît en général très constructive, amicale, détendue, j’ai l’impression que chacun/e est accepté/e comme elle ou il est. Il y a une exception : quand Géronimo se mêla dans la discussion de l’assemblée plénière... mais après il a un peu exercée la pénitence quand il commença à jouer avec les enfants. Les règles formels de la discussion avec un distributeur de la parole et les responsables pour le compte rendu semblent généralement acceptés. Sylvain avec son rameau de chêne et le microphone : il distribue les deux sans se donnant compte que dès qu’il a pris le microphone, celui-ci est devenu son bâton de discussion par des raisons évidentes : sans le microphone, on ne peut pas se faire entendre. Le jeu avec « l’ami secret » m’a fait un peu de problèmes. D’abord je n’avais pas très bien entendu comme il fonctionnerait, après j’avais des problèmes à me mettre en contact avec mon « ami secret ». Cela m’occupait un peu et me faisait même la mauvaise conscience : Quoi si je ne serais pas capable de trouver quelque chose pour lui, mais au contraire tous les autres ? D’ailleurs il y avait tant d’occasions concrètes pour être attentif et faire du bien à quelqu’un pendant le stage (surtout après l’orage !) que ce jeu me paraissait plutôt inutile. L’orage : Le grand événement du stage, une petite catastrophe mais aussi une occasion qui appelait à la solidarité de chacun/e, l’aide mutuel. Le dimanche, je demandai quelques un/unes de leurs plus positives impressions du rencontre, et voilà une petite récolte des réponses :
- Beaucoup de gens se connaissaient déjà, c’est pourquoi le commencement était plus facile, il y avait bien de sujets qui n’étaient plus sur l’agenda parce qu’on ne les voyait plus comme problèmes.
- L’atmosphère était très accueillante.
- Se rencontrer avec des gens qui partagent les mêmes pensées sur une autre économie et d’autres valeurs.
- la tolérance qui permettait à tous les individus d’être dans le même groupe ; et cela dans un moment où tout paraît très fermé.
- Le rencontre avec les gens d’autres pays
- la vie ensemble
- Hélène : Comme hôte, je me sentais bien, j’avais la possibilité d’assister à un nombre d’ateliers, sans cela, si j’aurais eu seulement des travaux pour l’organisation, cela m’aurait trop fatigué. Comme anarchiste, je suis contente que cet aile du mouvement était assez représenté.

J’aurais désiré écouter un peu plus de ces voix, mais le temps me manquait. Peut-être pourrait-on prévoir cela pour la prochaine fois : l’assemblée plénière se divise en petits groupes de ca. 8 personnes qui se demandent mutuellement de leurs impressions principales sur la rencontre. De cette manière l’expérience vécue ne se perdra pas si vite.

Gerd Büntzly, Herford (Allemagne)


pour lui écrire par courrier un petit mot... Gerd Büntzly, Waltgeristr. 56 a, 32049 Herford Allemagne


Commentaires

Logo de yvon
lundi 16 décembre 2013 à 20h42, par  yvon

Un bon condense d’infos interessantes

avocat en ligne gratuit france


avocat en ligne gratuit france avocat en ligne en droit familial avocat en ligne avocat en ligne entreprise avocat en ligne droit immobilier

avocatenligne.info

Brèves

23 septembre 2015 - Nos dernières découvertes littéraire en septembre.

Durant ces derniers mois , nous avons reçu plusieurs ouvrages très intéressant en service de (...)

4 mars 2015 - Des Bonnes Nouvelles sur les médias alternatifs.

Pour ce début MARS 2015, Nous venons de recevoir le numéro 95 de l’âge de faire. Un numéro (...)

31 janvier 2014 - Ce mois de janvier se termine ...Avec 2 Bonnes Nouvelles.

Jean Zin , notre philosophe génial a fait paraitre un article très intéressant sur son site : (...)

5 octobre 2013 - Un atelier d’écriture à Plazac dans le 24

(function(d, s, id) var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0] ; if (d.getElementById(id)) (...)

9 août 2013 - ODE au Z.E.L.

Suite à mon envoi d’hier, voici cet Ode au ZEL mise en vers (et contre tous) Diffusion libre à (...)