Essai pour une production interne

par le SEL24Terre
vendredi 26 novembre 2004
par Collectif TRANSVERSEL
popularité : 1%

Produire : OUI, être exploité : NON Cette expérience considérée par certains comme NON-rentable dans une économie de marché, a permis de démontrer jusqu’où nous pouvions aller dans l’expérimentation.

En 2003, une première expérience avait été menée pour alimenter Salvagnac mais à petite échelle.

C’est amusant cela , comme les grands esprits se rencontrent, j’étais entrain de travailler sur une réflexion faite sur notre expérience menée au sein du SEL 24 Terre afin d’alimenter en légumes et produits frais les rencontres de Libourne 2004.

Historique :

Faisant suite à un premier contact avec le sel de Libourne au mois de Février lors d’une réunion préparatoire, je reviens à Bergerac , où ma compagne est membre du SEL Pourpre et leur fait un compte-rendu de ce qui s’y est dit. Puis plusieurs personnes (une dizaine du SEL Pourpre de Bergerac se proposent de participer à cette expérience .

Mais sur quelle base ?

- on doit trouver un terrain.

- on doit être une équipe cohérente, prête à mener l’expérience jusqu’au bout...(fin aout)

- on doit parer à tous les problèmes que l’on rencontrera.

- on ne doit pas habiter trop loin du futur lieu qui sera choisi. et plusieurs autres points secondaires.

A cela s’ajoutera un blocage évident sur la question : mais comment régler lmes unités coorespondant au temps de travail sans savoir d’avance ce que nous allons récolter , si nous récoltons quelque chose... ?(puits sans fond, avance sur recttes etc...)

Cela devient un réel problème pour les représentants du SEL Pourpre qui se désengagent très rapidement du projet en nous traitant presque d’opportun des SEL , de fou en quelque sorte...créant ainsi un climat de défection total par rapport aux buts initiaux du projet.

Heueusement , tout cela est repris en mains par Francis G. partenaire du JEU et membre du SEL 24 Terre qui sera chargé de mener l’opération jusqu’au bout , c’est à dire jusqu’à la livraison à Libourne des légumes et du pain confectionné selon le même principe (mais avec une compta à part )

Mars 2004 : le projet voit le jour...le terrain est trouvé Les travaux de désherbage et de défrichage de la parcelle commencent , avec Isabelle , René, Francis et le propriétaire du terrain.

Avril 2004 : achat des plants et des graines...mis en place , prévisions et estimations des futures récoltes, répartition des tâches...

Mai-juin 2004 ...çà pousse, çà arrose , çà bine , çà sarcle ...les heures passées viennent se cumuler...

Juillet-aout 2004...Ca y est on fait des test ...de nouvelles estimations sur les quantités ..et oui cela devient du concret , même si de nombreux problèmes irrésolus sont venus se greffer sur ce projet : pompe d’arrosage défaillante,sécheresse débutante début juillet , mais aussi dureté de l’ouvrage ...et surtout présence régulière indispensable et persévérance des acteurs du projet...

Merci Isabelle , si tu te reconnais ici , pour être passé arroser quand il le fallait et mercià tous qui avez cru au projet dès le départ.

Puis c’est la livraison le premier jour des rencontres , les calculs , les réglements, les bilans ...

- Isabelle ...-6000 unités env. représentant plus de 80 à 100 heures

- Francis ....6000 unités env. """" idem

- René ..... 2000 unités...

- divers .... 2000 unités ..

Soit 16 000 Unités de JEU , facilement recouvrer, auprès des différents SEL présents lors des rencontres ( en moins d’une heure d’explications)

Alors pour 16 000 unités qu’a-t-il été produit ????

- pomme de terre, 100kg à 120 kg....
- tomates, 50kg à 80 kg....
- carottes, 50 Kg à 60 kg
- courgettes et courges 20 à 30 kg
- melons...10 kg...

Ce qui fait en gros ... 60 minutes par kg de légumes fourni... soit 60 unités SEL/JEU

A cela après cloture des comptes avec le SEL 24 Terre , il m’a été dit la semaine dernière par plusieurs personnes : mais vous avez gagné de l’or avec vos légumes.... !!! 16 000 unités pour ce que vous avez apporté (plus des euros pour les parties incompressibles : gas-oil pour les véhicules pour les livraisons et participation aux achats de graines et plants...).

Je n’ai su que répondre , ne voulant pas m’étendre sur le sujet, aussi je peux vous assurer que les personnes qui ont participé au projet, ne se sont même pas fait rembourser leur essence pour venir sur le terrain.

Voilà le récit d’une expérience sur laquelle tous les SEL ont profité, en effet les légumes et le pain fournis en unités de SEL/JEU représentent en gros l’équivalent de 2000 Euros ...en moins à régler, ce qui a permis de faire des repas à tout petit prix (3à 4 Euros env. boissons comprises)

Si vous avez des questions sur ce sujet bien précis , n’hésitez pas à nous en parler.

ici sur le forum ci dessous....

Ce texte a été écrit par Daniel D. pour la liste selidaire-alimentation et est mis ici à la demande de sélistes.

Il est en Copyleft comme tous les articles de ce site "TRANSVERSEL", c’est à dire en libre diffusion et utilisation, même si des noms de personnes apparaissent, c’est dans un esprit de partage entre nous.


Pour 2005, nous ne savons encore à ce jour ce qui se passera , mais nous sommes prêt à multiplier l’expérience avec les SEL qui le désireront ...

à suivre donc pour les fournitures alimentaires 2005.

Une liste de diffusion est ouverte à cela .

Pour s’inscrireICI


Commentaires

Logo de Arlette Zufferey (asso Troc-Actif, Suisse)
dimanche 28 novembre 2004 à 09h29, par  Arlette Zufferey (asso Troc-Actif, Suisse)

Eternelles coïncidences, qui permettent les échanges d’idées et ’entraide. Ici, en Suisse, avec notre Troc-Actif, nous avons mené une expérience similaire. Au printemps, les réflexions de découragement n’ont pas manqué (comment compter, partager surtout s’il n’y a pas de récolte, motiver, quoi planter ? etc.). Ma mère était Bretonne, c’est vous dire qu’on a poursuivi.

Nous avons profité de parcelles utilisées par un membre. C’était en montagne, personne n’habitait sur place (on n’a pas fait facile !), on a misé sur la sobriété : des légumes rustiques (fèves, maïs, courges, céréales) qui devaient se contenter de Dame Nature pour boire, et de nos visites groupées (pour n’utiliser que peu de voitures) et espacées pour le désherbage. Graines bios, paillis en couvre-sol, etc. Nous étions une dizaine d’inscrits, étant entendu qu’on partagerait en fonction du travail donné.

Le but n’est pas tant la récolte matérielle que l’expérience réalisée sur le terrain, car elle apprend à chacun le savoir-faire, (ah, ça se plante, ça ? :o) la responsabilité, le travail en groupe, etc.

Je voudrais savoir : comment avez-vous comptabilisé tout ça ? En ce qui nous concerne, nous avons décidé qu’une demi-journée de présence valait une part, le meneur-jardinier ayant un coefficient 2. Les récoltes ne se sont pas faites le même jour : Moisson par-ci, récolte de patates par-là. Nous avons à chaque fois divisé en parts. Comme les haricots se sont faits rares, nous avons décidé de faire un repas en commun avec. Pas de quoi engranger pour l’hiver, alors... cela en valait-il la peine ?

Nous allons renouveler l’expérience (sans haricots trop fragiles et plus près géographiquement...) mais nous sommes globalement satisfaits : matériellement, c’est pas terrible, mais humainement, chacun en a tiré quelque chose de personnel. Avec les céréales, nous allons organiser une journée pour faire du pain (il faut commencer par trier les grains manuellement !), et le partager bien au-delà de notre cercle.

J’ai un immense plaisir à participer à ces projets "non-profit". Pour moi, le rôle de Troc-Actif, qui s’inscrit dans l’économie sociale et solidaire, doit montrer l’exemple. La rentabilité passe après la mise en valeur de l’être humain et de ses relations. Utopiste, je sais, je sais... mais les petites gouttes d’eau forment les grandes rivières...

Brèves

7 janvier 2009 - S !LENCE...A besoin de vous,pour vivre... ! Abonnez-vous... !!!

En pleine crise de la presse dite "alternative" , c’est à dire ne vivant pas des subsits de la (...)

2 mai 2008 - La Décroissance de mai 2008 : malpolitique et malbouffe

Comme chaque mois le Collectif Transversel essaie de mieux s’approcher d’une revue , d’un journal (...)

15 avril 2008 - Travaillez moins , profitez plus...la semaine sans télé...

Et oui, sous ce logo très sympathique , je pense que c’est comme cela que l’on va aborder à (...)

17 décembre 2007 - Mais où va l’argent ? le livre de M.L. Duboin

DETTE PUBLIQUE, FINANCEMENT DES PROGRAMMES SOCIAUX, RÔLE DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE, (...)

1er juillet 2007 - Le guide de l’économie équitable

Un blog sur ce guide ...A lire et plus si vous voulez l’acheter... Le livre est composé de (...)