Ode au ZEL

jeudi 2 décembre 2004
popularité : 1%

Et si l’on multipliait les Zones Éco-Libérées ???

ODE au ZEL

- Capitalisme vil soudain me laisse amorphe.
- Mondial libéralisme creuset de catastrophes,
- Système banque et bourse, sources d’argent pourri,
- Je hais ce capital qui nous fait tous marrons,
- Halte à ce jeu de dupes, halte à ce jeu de Cons.

- Le selisme se fait à présent marginal.
- Le sociétalisme est un bel à-venir.
- Le post-capitalisme est notre devenir.
- De l’un à l’autre, ici, l’enjeu est monétaire
- Pour une économie à nouveau solidaire.

- L’idée est d’instaurer une saine monnaie
- Afin d’en bien user à notre convenance ;
- Puis de légaliser sa bonne gouvernance.
- Ce jeu est à coup sur, en public, hors-la-loi.
- En privé, c’est possible. Le ZEL est fer de lance.

- Pour que le meilleur gagne, la démarche est fort simple
- Je déclare ma maison Zone Eco-Libérée
- Ou mon appartement, ou ma propriété
- Ma chambre ou mon studio, ou ma tente plantée.

- Au dehors, vaille que vaille, je compte respecter
- D’un régime obsolète la folle légalité.
- Mais chez moi, oui, sans bruit, chez moi j’adopterai
- De l’éthique zeliste la noble liberté.

- Pour le bel avenir de notre humanité.
- L’éthique est référence qui permet de juger
- Si l’acte que l’on fait a un sens reconnu !

- Foi joyeuse est requise, douce énergie ténue
- Universel travail, pour que puisse émerger
- La civilisation de solidarité.

- L’éthique propre aux ZEL serait donc la suivante
- La paix est valeur sure, en pacifique action
- Non-violence implique la non-domination.

- La liberté ensuite, car non-domination
- Implique à juste titre forte non-soumission.
- L’égalité encore car pour avoir sa chance
- Cette non-soumission implique non-dépendance.

- Indispensable muse, dame fraternité
- Pour la non-dépendance veut solidarité.
- Surtout je crie justice avant sévérité
- Solidarité juste veut réciprocité.

- Alors viendra l’amour, pacifique, immortel
- Libre et égalitaire, et juste et fraternel
- Réciprocité douce du joyeux don de soi.

- Me voici donc zéliste, ou zélote ou Zonard
- Ecolo Libertaire, peu importe, c’est un jeu !!
- Et vous, zéliste aussi ? volontaire ? dites-le !

- Et vive ce réseau. À grands coups de poèmes
- Inventons, instaurons, en territoires amis
- Une autre économie pour poètes insoumis
- Adoptons pour valeur, pour subtile légende,
- Le pied, monnaie locale indexée sur le temps,
- Car cinq alexandrins font l’heure du printemps.

BJP - 02/12/04
- pour poesiephiloseliste@yahoogroupes.fr
- et diffusion libre.


Commentaires

samedi 18 décembre 2004 à 10h32

Bravo Jean Pierre, je ne te connaissais pas ce talent de poète économiste. Tu le dis avec des fleurs.
Merci et meilleurs voeux
François Terris

Brèves

19 juin - DEMAIN...Le Plan ESSE

Le plan ESSE, un dispositif à hauteur des enjeux écologiques et humanitaires. A retrouver sur le (...)

13 octobre 2008 - Les enfants difficiles : comment leur venir en aide par l’échange d’unités

Non-respect des limites, opposition systématique, agressivité... certains enfants sont enfermés (...)

9 octobre 2006 - Un mois, un million d’euros pour sauver un des derniers journaux un peu libre...

Un mois, un million d’euros Depuis plusieurs mois, Politis travaillait à un plan de reprise. (...)