La 5ème édition en France des Big Brother Awards 2004

Ce qui suit ne peut s’inventer.
mardi 18 janvier 2005
par Collectif TRANSVERSEL
popularité : 1%

*Remise des trophées de la surveillance aux **Big Brothers 2004 **le vendredi 21 janvier à 20H*

Paris, 17 janvier 2005 — La 5ème édition en France des Big Brother Awards dévoile aujourd’hui la liste des candidats nominés pour le palmares 2004, LISTE consultable dès à présent sur le site ICI

Toute personne, entreprise ou institution ayant porté atteinte à la vie privée, négligé de la protéger ou fait la promotion de la surveillance individuelle ou collective, peut se voir sanctionnée par un "Orwell" dans 5 catégories (liste ci-après). Cette année un nouveau trophée, l’« Orwell Novlang », distinguera les pires discours de propagande et de manipulation induisant chez les citoyens l’acceptation voire la nécessité d’être surveillé-e, contrôlé-e, pisté-e et étiquetté-e.

Comme toujours, le Prix Voltaire couronnera l’autre côté du miroir, ceux qui résistent aux Big Brothers.

Privacy International a réuni comme chaque année un jury citoyen qui s’est penché sur les dossiers de candidature proposés par le public et par le comité de sélection. Ces dossiers, selon les critères déclinés par Privacy International dans plus de quinze pays, s’inspirent de faits, actes, propos ou initiatives constatés dans le courant de l’année 2004.

Les membres de ce jury 2004 sont :

- *Nathy Bayon*, politiste et historienne, Centre d’études sur les conflits
- *Delou Bouvier*, magistrate, représentante du Syndicat de la magistrature
- *Loic Dachary*, représentant de la Free Software Foundation
- *Benoit Delépine*, auteur, réalisateur
- *Maryse Esterle-Hedibel*, sociologue, représentante du groupe CLARIS
- *Jean-Jacques Gandini*, avocat à Montpellier, membre fondateur de la revue Réfractions
- *Marianne Lagrue*, avocate à Paris, représentante du Syndicat des avocats de France (SAF)
- *Henri Maler*, représentant de l’association Acrimed
- *Serge Quadruppani*, écrivain
- *Denis Robert*, journaliste et écrivain

Voici un bref aperçu de la sélection 2003

- dossiers consultables intégralement sur _http://nomines.bigbrotherawards.eu.org_

*ORWELL DE LA SURVEILLANCE*

*Catégorie 1. Etat & élus : La pire des personnalités politiques de l’année*

*Les candidats :*

- Les députés *CLEMENT, FENECH et LEONARD*, pour leur promotion ardente du placement sous "bracelet GPS" comme « double peine » pour certain-e-s condamné-e-s.

- *Gilles DE ROBIEN*, ministre des Transports, pour obliger tout voyageur-euse à identifier ses bagages dans l’illusion de lutter contre le terrorisme.

- Bureau national du *Parti Socialiste*, pour avoir demandé ouvertement un filtrage de l’internet aux frontières ;

- Ministre de la Santé *Philippe DOUSTE-BLAZY*, pour l’introduction du «  Dossier Médical Personnel » qui met fin à la confidentialité des données de santé et au secret médical.

- Garde des Sceaux *Dominique PERBEN*, pour avoir institué le Fichier Judiciaire des Auteurs d’Infractions Sexuelles (FIJAIS) destiné à suivre à la trace toutes les personnes impliquées dans ce type d’infractions, y compris les mineurs.

*Catégorie 2 : Orwell Entreprises : La société la plus intrusive*

*Les candidats :*

- *La RATP*, pour avoir introduit le principe de « l’anonymat payant » dans les pass Navigo

- La société de production *Endemol*, pour ses menaces de censure d’un site internet indépendant sous couvert de contrefaçon

- *La SUGE* - la police urbaine de la *SNCF* - pour l’usage abusif de son fichier des graffeur-euse-s.

- Les supermarchés *Leclerc et Auchan*, pour avoir utilisé les fichiers des cartes de fidélité clients pour fliquer leurs employé-e-s.

- *Visiowave* (filiale de TF1), pour installer dans les transports en commun des dispositifs de vidéo-surveillance tout en promettant de diffuser de la publicité aux « cerveaux disponibles »

*Catégorie 3 : Orwell Localités : Le pouvoir local ou le projet d’urbanisme le plus liberticide*

*Les candidats :*

- *Francis POURBAGHER*, *directeur de Cabinet du maire d’Asnières*, pour avoir utilisé la videosurveillance municipale pour traquer des colleurs d’affiche de l’opposition.

- *René-Paul SAVARY* (*président du Conseil général de la Marne*) et *Michel Biard* (*Maire de Vitry le Francois*), pour la mise en oeuvre d’un fichage illégal des précaires avec la collaboration « forcée » des services sociaux.

- La *Direction des affaires sociales du Nord* pour exiger des associations d’accueil et d’hébergement qu’elles signalent toutes informations sur les personnes en difficulté accueillies.

- *Philippe GREGOIRE* - *préfet des Pyrénées-Atlantique* - pour son zèle à ficher les élèves du quartier de l’Ousse les Bois (banlieue de Pau) ;

- *Lycée Jean-Rostand de Mantes-la-Jolie*, pour son projet d’installation de 104 caméras de vidéosurveillance à l’intérieur du lycée sans concertation avec le corps enseignant ;

- *José ALLEGRINI, maire-adjoint de Marseille*, justification fallacieuse de la vidéosurveillance pour étendre le dispositif.

*Catégorie 4 : Orwell Europe : La politique ou le projet « global » le plus intrusif*

*Les candidats :*

- *Le Conseil JAI de l’Union Européenne (Justice et Affaires Intérieures) / Passeports biométriques* - en particulier la France, l’Allemagne, l’Italie et la Grèce pour avoir imposé sans débat et sans tenir compte de l’avis du parlement des passeports biométriques à double identifiant à tou-te-s les citoyen-ne-s européen-ne-s.

- *Air France, BA, Luftansa, Iberia*, pour leur négligence dans la gestion du fichier passagers (fichiers PNR) mis à disposition des Etats-Unis.

- *Antonio VITORINO*, ex-commissaire JAI, pour son discours cynique et moralisateur sur la biométrie.

- *Otto SCHILY et Giuseppe PISANU*, ministres allemand et italien de l’Intérieur, qui plaident pour la mise en place de camps de rétention des demandeurs d’asile hors des frontières européennes.

- *Le Conseil JAI de l’UE / Rétention des données* - en particulier la France, le Royaume-Uni, l’Irlande et la Suède, instigateurs d’une «  décision » étendant les obligations de rétention de données de communication à des fins préventives.

*_Prix Spécial NOVLANG_*

*Les candidats :*

- Les *Assedic du Sud Est francilien*, pour présenter la vidéosurveillance des chomeurs comme un « outil d’amélioration de leur accueil ».

- *Le GIXEL* (Groupement des industries de l’interconnexion des composants et des sous-ensembles électroniques), pour suggérer à l’état de conditionner la population, surtout les enfants, aux technologies d’identification biométrique et de contrôle social.

- Les *producteurs de disques via le SNEP et la SCPP*, pour leurs discours ambivalents sur l’échange et la piraterie et leurs campagnes de diabolisation de l’internet.

- *Ariel Wizman*, pour prêter sa voix au « Ministère de la vérité » afin d’intimider les utilisateurs de réseaux peer to peer.

- Le *consortium Trusted Computing Group* (TCG), pour la promotion d’une informatique « de confiance » qui, de fait, enlève à l’utilisateur tout contrôle sur la gestion de ses informations et de sa machine.

*_Prix spécial pour l’Ensemble de son oeuvre_*

- *Cabinet AFL Conseil* pour sa promotion des mesures de surveillance sécuritaire, justifiées par des moyens pseudo scientifiques.

- *Les ministres Vaillant (PS), Sarkozy (UMP) et Perben (UMP)* pour avoir fait du fichier d’empreintes génétiques FNAEG un véritable fichier de population incluant des mis en examen, des acquittés, des relaxés, des suspects et des mineurs.

- *Alex TURK - président de la CNIL* - pour sa très active contribution à une érosion des pouvoirs de la CNIL et son inefficacité croissante.

_*Prix VOLTAIRE DE LA VIGILANCE 2003*_

- *L’ADAS (Association de Défense des Assurés Sociaux)* pour son combat contre l’informatisation en réseau des données de santé

- *Charles Frammezelle et Jean-Claude Lenoir et le « passeur inconnu »*

- militants du collectif « C-Sur » (Calais), accusé-e-s de «  délinquant-e-s » pour avoir hébergés des sans-papiers, et l’étranger accusé d’être passeur.

- *Christophe Espern (EUCD.info)* mène un incessant combat contre l’offensive des industries culturelles visant à contrôler les usages et à restreindre la liberté des consommateurs.

- *Collectif « Résistance à la délation »* fédère un réseau de vigilance et de lutte contre le projet de loi de prévention de la délinquance.

- *Charles HOAREAU* syndicaliste pour avoir refusé et dénoncé le caractère abusif du fichage ADN

- *Le groupe de rap La Rumeur*, accusé (et relaxé) par le ministère de l’intérieur pour avoir simplement dénoncé la violence policière en France.

- *ACIS VIPI *pour son combat pour la protection de la vie privée et contre l’informatisation des données de santé.

*ORWELL PARTY*

*ORWELL PARTY*

La remise des trophées des Big Brother Awards aura lieu vendredi 21 janvier 2005 à partir de 20H au Centre Culturel La Clé 21 rue de la Clé, 75005 Paris - Métro Censier Daubenton - Entrée libre - participation de soutien : 1 euro ou plus.

Les Césars de la surveillance

Nous aimerions, par l’attribution de ces prix, dénoncer les dérapages et les abus qui menacent l’intégrité privée des citoyens ou limite ses libertés de parole et de circulation.

Pourquoi ? Aujourd’hui déjà, chacun d’entre nous est inscrit dans plusieurs dizaines de banques de données. Les technologies modernes du traitement de l’information rendent possibles des méthodes de plus en plus sophistiquées d’espionnage, de contrôle et de surveillance d’individus ou de groupes.

Sous le prétexte de la lutte contre la criminalité et de la sûreté de l’Etat, notre sphère privée est envahie à notre insu et des droits fondamentaux comme le secret des correspondances ou le droit à l’anonymat, sont violés. Les lieux publics sont dotés de plus en plus de caméras qui nous observent au quotidien. Des systèmes d’écoute militaires surveillent les communication civiles à travers le monde en établissant des profils vocaux, personnels et de communication. Nos traces de données et de profils donnent lieu à une surveillance ciblée menant à une "suspicion préventive" de tout citoyen (recherches par quadrillage


Partenaires des BBA : Samizdat.net, collectif concert du CICP, TéléPlaisance, Souriez vous êtes filmés, Les Virtualistes, et tous les bénévoles dévoués...
- Contact : infobbafr[at]bigbrotherawards.eu.org
- Presse : contact téléphonique possible par retour d’e-mail.


Commentaires

Brèves

28 septembre 2008 - Aux travailleurs du numérique. Changer d’ère ...

Malaise dans la civilisation numérique Par Jean Zin, lundi 15 septembre 2008 Aux travailleurs (...)

13 août 2007 - VOIR et AGIR : des films à la portée de tous

Avec Voir et Agir, ce sont des films mis à la disposition de tous. La diffusion publique des (...)

31 janvier 2007 - Jean ZIN du Causse du LOT

Politique - Sciences - Philosophie Ecologie-politique, ère de l’information et développement (...)

1er janvier 2007 - Statistiques de Transversel

En décembre , nous finissons l’année 2006 en beauté avec plus de 14000 visites. Notre moyenne de (...)

18 novembre 2006 - Un candidat "espérantiste" aux élections présidentielles : pourquoi ?

Cela est une bonne nouvelle. Que l’Esperanto reprenne une place aux niveau national et que l’on (...)