L’appel des "SansRien", aux urnes, citoyens !

samedi 10 mars 2007
par sansrien33
popularité : 14%

Merci de diffuser cet appel, il est fortement conseiller de le reproduire, le montrer, le dire, le crier !

Bon OK, on est tous d’accord, la précarité, la misère, c’est intolérable, inacceptable, révoltant, oui, mais maintenant, ont fait quoi ?

Bon, et les sans papiers humiliés, des hommes, des femmes et des enfants qui ne cherchent qu’à survivre et cherchent asile dans le pays des droits de ’homme, pour arriver jusqu’ici ils ont mit en danger leur propre vie, sans papier pas de travail ou du travail "au noir" ou ils sont humiliés ; sous payés dans des boulots ou les conditions de travail sont inacceptables....sauf par eux.

Logés par des marchand de sommeil dans des taudis qui coutent jusqu’à 2000€ mensuel !

Et les précaires, les sans rien, nous sommes de plus en plus, aujourd’hui les travailleurs précaires sont légion, oh oui le chaumage baisse, mais regardez de plus prêt, regardez, ces hommes et ces femmes sans logement et pourtant salarié, ces familles en instance d’expulsion pour des loyers impayés ; forcement quand ont a un demi SMIC pour vivre ça fait peu....trop peu ;

Et les malades, en longue maladie comme ont dit, avec des ressources de moins de 600€ par mois, une famille à faire vivre, et des charges de plus en plus lourde, une aide ménagére quatre heure par semaine alors qu’il en faudrait quatre...par jour ! même combat pour les personnes handicapées.

Et les personnes agées qui doivent survivre avec l’équivalent d’un RMI alors qu’elles ont travaillées toute leur vie, mais elles n’étaient pas cadre...employés ou ouvriers payés au minimum.......alors leur retraite.....

Il y a urgence ; ne rien faire est de la non assistance à personne en danger ; les plus faibles d’entre nous sont résignés, et quand ils osent demander de l’aide c’est tête baissée, des familles sont séparées parceque l’ont considére leurs enfants "en danger" leurs seul délit est le manque d’argent !

D’autres choisissent le suicide "lent", et leur mort ne fait pas les gros titres des journaux, des personnes, des familles, passent tout l’hivers sans chauffage, d’autre sans eau ou électricité, des agents EDF appelés "les robins des bois" rebranchent parfois certaine ces famille mais pas toutes...

Alors ont fait quoi ? ONT FAIT QUOI ! ont continus à crever en silence....... Pour le bien être des "nantis" pour pas déranger........

Ne nous laissez pas tomber, car pour certain d’entre nous cela sera notre derniere chutte.

Sansrien, sans argent, sans logement, sans travail, sans espoir, sans dignité, et certain arrive même à nier notre existence ! nous sommes des invisibles, des sans voix, des sans regards, des sans visages.

Nous sommes peu à nous mettre debout,

Peu à oser dire, mais nous allons parler, hurler fort, très fort, hurler à faire crever les tympans de tout les "sourds muets autistes" de notre gouvernement.

Nous sommes des résistants ; des survivants, nous avons une arme, notre carte d’électeur, car nous sommes citoyen d’une société qui nous rejette, mais personne n’a encore pensé à enlever aux plus démunis le droit de vote, alors tous aux isoloirs, debout, ensemble, que les grands de ce gouvernement tremblent, exigeons beaucoup plus que des promesses des politiques !

Allons à gauche toute ! Relevons la tête et votons ! je ne suis pas une politique, mais dans toutes les luttes sociales que nous avons eu à mener, la gauche à toujours été avec nous, présente et active, alors faisont leur confiance, et jetons dehors ce qui ont fait de nous des précaires, des sansrien, des invisibles !

Pas la gauche des socialistes et de leur Ségolène, mais la vraie gauche celle qui fait barrière aux expulsions devant la porte de nos maisons et appartements, celle qui fait rebrancher un compteur électrique en toute illégalité mais en raison du droit humain, la gauche de Marie Georges Buffet et d’Olivier Besancenau, n’ayez pas peur, écoutez les faites vous votre opinion, et votez ! agissons aujourd’hui, pour ne pas mourir demain.

Aux urnes citoyen ! si vous avez perdu votre carte d’électeur, votre carte d’identité suffit ! n’y allez pas seul, mais avec vos voisins, vos amis, montrez vous enfin, et que ce jours soit celui de la "grande peur" pour ceux qui nous ont humiliés, et que ce geste soit notre réponse, VOTONS !

Les SansRien, réseau de lutte contre la misère et la précarité ; rejoignez nous !

Seul nous ne sommes rien, ensemble nous sommes fort !

Contact : sansrien33@aol.com (indiquez votre nom/prénom (ou pseudo), un moyen de vous contacter,la ville ou vous résidez, et un phrase ou vous indiquez rejoindre le réseau de résistance)

tel : 0664241028 (répondeur)

Pour les SansRien, JOUVET Fabienne.


Archiver par DanielD. de Transversel le 15 juin 2016


Commentaires

mercredi 16 avril 2008 à 18h54

POUR QUOI NE PAS SE BATTRE POUR LES FRANCHISES MEDICALS . C’EST UNE HONTE LES PERSONNE AYANT BESOIN DE TRAITEMENTS LOURD TAXE !!! QUAND ON DOIT SE BATTRE AVEC UNE PENSION D’INVALIDITE OU UNE RETRAITE ON NE FAIT POURTANT PAS PARTIE DES RICHES . PAUVRE FRANCE !!!! DIRE QUE NOS ANCIENS SE SONT BATTUE POUR LES DROITS AUX CONGEES QU’ON NE PEUT PAS PRENDRE PAR MANQUE D’ARGENTS ET SURTOUT LE DROIT AUX SOINS ,ILS DOIVENT SE RETOURNER DANS LEURS TOMBES
TORTUE DU 33

mardi 15 avril 2008 à 17h45

bonjour encore la tortue du 33 a tu trouve une solution pour demenager ! la mairie devrait pouvoir te donner un coup de main autrement puisque ton fils est engage dans l’armee ilpourrait faire une demande de logement a ta place ,pour lui il n y aura moins de problémes puisqu’il a un salaire et est dans l’armee tu devrais lui en parler cela ne sert a rien de cacher les problemes a ces enfants chez moi on est tous dans la merde , et on ce sert les coudes,mais ne laisse pas tomber chaque problemes a une solutions. bon courrage

Logo de la tortue du 33
mercredi 9 avril 2008 à 17h10, par  la tortue du 33

JUSTE UN AUTRE CONSEIL SI TU EST EN LONG MALADIE TU AS DROIT A L’ALLOCATION adulte handicape apres je crois ci cela n’a pas changer trois ans de long maladie peut etre moins .pour cela tu vas a la caf demander un dossier le completer et l’envoyer chez nous a bordeaux c’est la cotorep( conseil general) il faut te renseigner aupres de l’as.

Logo de la tortue du 33
mercredi 9 avril 2008 à 17h03, par  la tortue du 33

VOUS ETES PRIORITAIRE POUR LES DEMANDES DE LOGEMENTS SOCIAUX ALLER A LA MAIRIE EXPLIQUER VOTRE SITUATIONS VOYER L’AS DE LA CRAMA POUR L’AIDE A LA TIERS PERSONNE , ET DITE A VOTRE AMI QUE C’EST UN C.. NE BAISSEE PAS LES BRAS , IL Y A ENCORE EN FRANCE DES PERSONNE PRETES A VOUS AIDER BON COURAGE

Logo de la tortue du 33
mercredi 9 avril 2008 à 16h58, par  la tortue du 33

sur votre blog il n’y a que politique, politique, sans abri ,quart monde , vous faite quoi pour les pauvres en france , finalement c’est toujours pareil on voies chez les autres et on fait pour les autres . Vous devriez donner des conseil a cette dame qui a 600€ ou 700€ pour vivre et, qui doit donner 400€ pour le kiné , elle doit etre a 100 pour 100 pour les frais medicaux donc elle n’avance pas les frais .Elle et vous osi devriez voir l’as de la crama pour obtenir l’aide a la tiers personne , vous seriez plus riche de 1000€ non impossable. je vis avec mon mari qui a un cancer et qui est en fin de vie ,mais malgre cela je peux encore donner de coups de geules et, si vous avez besoin d’aide il y a encore des personne presente pour le faire , j’en ai fait l’experience et ma fois tres agreable bien a vous encore eliane de 33

Logo de colette
mardi 8 avril 2008 à 15h27, par  colette

bonjour,
l’article paru dans SUDOUEST m’apprend votre existance - j’ai 48 ans, plus d’enfant à charge mais un temps partiel de travail, une reconnaissance de travailleur handicapé - je me sens proche de vous - vous pouvez m’écrire je laisse mon adresse mail - Cordialement - colette

Logo de rosedemoselle
samedi 16 juin 2007 à 12h39, par  rosedemoselle

bonjour, je suis une femme de 47 ans en longue maladie pour un cancer du sein , je vis actuelement avec mon ami qui est mineur de font a la retraite depuis peu mais nous nous enttendont plus , l’appartement que nous occupant ce nest pas moi l’ayant droit mais mon ami javais un logement sur metz que jai laisser pour vivre avec lui malheureusement ca ne c’est pas passé comme cetait convenu aujourdhui je suis ici en sursis
il me demande qe quitter les lieu mais je ne sais pas ou allez je nai droit a aucun logement vu ma situatuin je touche actuelement 800 euros de la caisse de maladie et pas prete a repprendre mon boulot vu que je suis encore en chimio therapie
je suis desemparé je ne sait ou je vais aboutir alors je me dit que le bon dieu me prenne
mais je nai pas le droit de penser comme ca jai encore un fils qui c’est engagé a l’armée jy tien enormement et je m’en veux de penser a la mort mais quoi de mieu pour enfin ce sentir libre , jaime cet homme mais plus rien ne va entre nous alors je doit partir
auriez vous une idée pour moi svp ? merci

Logo de sisi
samedi 17 mars 2007 à 15h27, par  sisi

Je veux bien voter à la gauche de la gauche, mais la dispersion des voix nous menace plus encore. Non ?

Je serai assez d’accord pour s’entraider : partager sa maison, son appart. avec participation financière ou aide à bricolage, jardinage.

vendredi 16 mars 2007 à 14h51

LONGUE VIE AU DELAISSEMENT.

LONGUE VIE AU « UGOLIN » DE TOUT POILS.

LONGUE VIE A TOUT CEUX QUI ONT LE TALENT DE CONVAINCRE LA VOX POPULIS DE LA LEGITIMITE DE LEUR EGO.

LONGUE VIE A LA DOUBLE PEINE.
La 1° - subir une discrimination, puis le délaissement et descendre dans l’exclusion.
La 2° - se taire ou ne jamais être entendu pour protéger les créateurs d’incivisme, de discrimination et de délaissement.

LONGUE VIE A LA NON-TRAITANCE
« Vous avez probablement plus de sang sur vos mains d’inconscients qu’en aura jamais le désespéré." Abbé Pierre
Et, il leurs a été plus facile de lui rendre hommage que de construire des logis ! … en 50ans !

SE TAIRE, TUE
« Monsieur le Président, faites tout pour que les gens comprennent que le seul fait de se taire peut tuer ! »
C’était à cour d’assises du Bas-Rhin le lundi 20 mars 2006 pour Dylan, ce garçonnet de 4 ans, maltraité jusqu’à la mort.

A quel stade de délaissement faut-il être pour que l’humain prime sur l’ego et sur le Dalloz !

Tant que l’on maintient l’individu dans l’exclusion, les édiles en ont le contrôle et peuvent le dépouiller.
Ensuite, ils veulent garder le pouvoir et, surtout, ils ne veulent pas se déjuger et perdre leur aura.

Et, c’est facile lorsque l’on a une position prédominante.

C’est, comme dans ce nouveau spot sur les violences intra familiale, une femme à terre, un enfant qui passe et lui donne un coup de pied……

Pourquoi respecter quelqu’un qui est à terre !

Comment sortir de cette désublimation citoyenne ?
Comment être respecté ?
Comment vivre avec cette « déraison » ?
Comment vivre avec ce délaissement de ceux en qui il eut été légitime d’attendre protection, sécurité et défense des droits civiques !
Je suis « parano » !!! Disent-ils tous.
Alors, pourquoi si je suis vulnérable, personne ne m’a jamais protégé ?
Pourquoi ces mêmes personnes, ont-elles préféré protéger le plus fort pour le rendre encore plus fort ?
A quel stade de délaissement faut-il être pour que notre légitimité soit reconnue, puis aider dans le respect ?
C’est à dire reconnaître ce délaissement, et en payer les conséquences !
Mon fils n’avait que quelques mois lorsque Mr le maire me reçu en mairie.

Pourquoi a-t-il délaissé mon enfant ?

Cette reconnaissance et ce dédommagement seraient la première étape à notre reconstruction.

Mon fils de 12ans n’a connu que le délaissement familial, social, judiciaire et civique de ses deux parents.

D’abord celui de son père qui décéda abandonné de tous, celui de sa mère, maintenue dans l’opprobre durant 24ans et maintenant la notre.

Mais qu’est-ce qui est le plus important :

a- L’image que l’on veut donner aux autres, la maintenir et rester dans le déni ?

b- Aider dans la proximité et dans l’humilité ?

Logo de Emmanuel savourey
vendredi 16 mars 2007 à 12h58, par  Emmanuel savourey

Bien sûr,je ne peux qu’être en accord avec la constatation qui est faite dans cet article ! Cependant je crois qu’il n’est pas judicieux d’y asscier " la gauche " , quand on sait que cette sensibilité politique à déjà été au pouvoir en France et durant assé longtemps, il n’est pas besoin non plus d’y associé la droite (du fric) et encore moins les communistes car ils ne feront pas mieux une fois qu’ils auront le "pouvoir en main " !!! Il est temps de se rendre compte que le fond du problème c’est ce monde humain basé sur la recherche d’accumulation des richesses et du pouvoir alors qu’il est temps de chercher à pouvoir juste s’apporter la richesse suffisante à la vie et utiliser cette vie à dévelloper les richesses intérieures que nous avons tous et toutes... Domage pour cet appel communiste, la sensibilté et la sensibilsation n’est ni de gauche ni de droite, elle est humaine ... Domage... ( merci de lire entre les fautes ). Je vous permet un droit de réponse à l’adresse suivante : emmanuelsa@free.fr

dimanche 12 novembre 2006 à 18h55

Cet appel est juste, beau et raisonnable. Il ne sera cependant pas entendu. Il y a des décennies que les communistes n’ont pas gouverné et cela ne changera sans doute pas avant des décennies, si cela devait un jour changer. Il n’y a aucun espoir.

Brèves

2 janvier 2011 - Le robin - Projet de société à double valeur de référence

Parce qu’elle s’est donnée pour objectif de dégager des lois et de formuler des prévisions à partir (...)

18 septembre 2009 - LE SEL du CANTAL : "FOUCHTRA"

Un des SEL du Cantal s’appelle bien "Fouchtra !", tel 04 71 48 62 93(+ Route des Sels) Pour (...)

18 décembre 2004 - Penser public : le site de la réforme des services publics avec un wiki

Le sentiment d’inefficacité des services publics est largement répandu et repose trop souvent sur (...)

17 juin 2004 - Faire le point...fin juin 2004

Il est vrai que passer de 4 à 5000 visites par mois sur notre site en décembre à moins de 500 par (...)

6 mars 2004 - PIERRE CARLES, Ciné-Passions en Périgord

Du 10 au 23 mars 2004... Pierre Carles ne chôme pas. Viré ou censuré par la plupart des chaînes (...)