La DEMISSION du Père Noël

lundi 20 novembre 2006
par Collectif TRANSVERSEL
popularité : 7%

Quand Auguste vit arriver au grand galop ce grand traîneau tiré par quatre magnifiques rennes, il fut saisi d’admiration. L’attelage avait fière allure ! Une brise d’allégresse dissipa l’inquiétude qui l’avait gagné en franchissant le portail de l’International Xmas Compagny. Maintenant à hauteur de l’attelage, son regard se fixa sur les dizaines de clochettes et grelots dont il connaissait bien la musique.

« Mais c’est les mêmes que ceux que j’ai suspendus au râtelier de ma bergerie, la semaine dernière, quand j’ai vendu mon troupeau ! » s’exclama Auguste au fond de lui même. Décidément, ce début d’exode loin de sa petite ferme de montagne, pour espérer un revenu meilleur, lui promettait déjà bien des surprises ! Sa décision de partir de chez lui avait été si difficile à prendre que maintenant il s’était promis de ne plus revenir en arrière.

Quand il revêtit l’énorme manteau rouge, taillé à sa mesure, qui devait le protéger du froid sur l’attelage en cette nuit de Noël, il fut presque content. Content d’avoir dit oui à cet inconnu. qui l’emmenait sur un chemin qui allait il ne savait où ?

C’est sur, la grande barbe blanche que l’employée de la Business Society avait délicatement ajustée à son visage, il s’en serait bien passé ! Mais l’homme en costume gris qui l’avait reçu par l’intermédiaire d’une agence d’intérim, avait été ferme la dessus :

« C’est la barbe blanche de l’évêque Saint Nicolas au IV ème siècle après Jésus Christ qui a marqué l’imagination de nos peuples du Nord, nous a précisé notre service Marketing. Votre mission est de transposer l’image de Saint Nicolas sur celle que nous voulons construire avec vous ! » ;

L’homme en costume gris conclut son propos ainsi : « Dorénavant vous serez le -Père Noël- distribuant à tous les enfants du Monde les jouets de notre Xmas Compagny. Notre filiale de Communication vous donnera toutes les consignes nécessaires pour faire oublier l’histoire de Saint Nicolas descendant par la cheminée distribuer trois pièces d’or aux trois sœurs les plus pauvres du Monde. Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest ..Saint Nicolas deviendra le Père Noël de tous les enfants les plus riches du Monde, pour le succès des actionnaires de la Business Society et de leurs enfants »

Auguste ne sut que répondre devant l’exposé d’une telle mission. Il fut même impressionné par l’ampleur de la tache. Ce pari ambitieux à partir de maintenant reposait essentiellement sur ses deux seules épaules ! Il signa en silence le contrat d’embauche en trois exemplaires . A la troisième signature, il était devenu le « Père Noël » .

En quelques années, encadré, controlé, habillé par l’International Xmas Compagny, Auguste petit paysan des montagnes transformé en père Noël, était devenu le personnage le plus populaire de toute la Planète. A lui seul, il totalisait plus de lettres d’amour et de bons de commande que tous les papes, chefs d’Etat et stars réunis. Meme le commandant Cousteau, Nicolas Hulot et Segolene faisaient piètre figure face à la puissance médiatique du Pere Noel !

Quelle destinée insolite avait transformé sa pauvreté en richesse ? se demandait-il. Quelle fée avait fait de lui le grand-père symbolique de tous les petits enfants du Monde, lui qui n’avait jamais été marié et qui n’avait jamais eu d’enfant ? Il se le demandait bien !

Or un jour, il se dit qu’autant de Félicité ne pouvait pas éternellement durer. Et puis ces millions de jouets dans des millions de petits souliers, c’était devenu une entreprise de distribution GIGANTESQUE qui avait mis à l’épreuve sa bonne humeur, son enthousiasme et sa bonté. En prenant des rides, le Père Noël s’était mis tout simplement à douter de son véritable métier. Cette nuit de Noël là, le Père Noël avait tout simplement décidé de DEMISSIONER !

Vous n’allez pas me croire ! Mais si, mai si ! Ce soir de Noël le Père Noël est bien parti dans son attelage pour son immense tournée...mais il a décidé de ne distribuer des jouets qu’aux enfants des familles qui n’avaient rien commandé. A chaque fois que sur le bordereau de la Xmas Compagny apparaissait le nom d’Auchan, Carrefour, Leclerc, Inter marché sur le paquet à distribuer, le Père Noël ne s’arrêtait pas à l’adresse indiquée !

Quoi, le Père Noël devenu tout d’un coup désobéissant, détournant les contrats de livraison en cadeaux de déraison ? Les souliers des enfants riches vides au petit matin de Noël, au profit des souliers des enfants pauvres débordant de paquets ? Ah ça non, on ne pouvait pas le croire !

Et la presse du monde entier qui allait crier à l’ESCROQUERIE du Père Noël ? Toutes les polices du Monde à la recherche de l’homme le plus populaire du Monde, tout simplement pour le jeter en prison ? Depuis quelques années les humains vivaient des désastres imprévisibles, mais là c’en était trop !

Ce soir là le Père Noël était redevenu tout simplement Auguste, le petit paysan des montagnes. Même si depuis ce temps, deux siècles s’étaient passés. Ce soir de pleine lune sur les beaux sapins enneigés, la tournée du père Noël aux enfants les plus pauvres du Monde avec les jouets des enfants les plus riches du monde, avait duré beaucoup plus longtemps que d’habitude. C’était normal, les pauvres étaient devenus beaucoup plus nombreux et les cheminées plus petites, étaient beaucoup plus difficiles à trouver !

Il était fatigué le Père Noël... et il savait qu’au lever du jour, avec le scandale provoqué, il serait le plus recherché ; Alors à son retour dans ses montagnes enneigées, il s’arrêta dans une grange à moitié écroulée pour se reposer. Et alors qu’il allait s’assoupir à l’ombre de la lumière de la lune, mais déjà saisi par le froid, il entendit une Voix. Une voix étrange, mais calme et sereine, qui semblait venir du fond de la foret.

Cette voix lui dit : « Père Noël, ne te désespère pas, je peux te sauver de la situation dans laquelle tu t’es enfermé »

- « Mais qui êtes -vous ? » demanda le Père Noël en faisant fondre la glace qui envahissait sa moustache.

- « Le sage des sages » répondit la voix. « Et grâce à ce que tu as fait ce soir de Noël, nous avons besoin de toi ! »

- « Besoin de moi ? » reprit le Père Noël qui s’était déjà préparé à mourir définitivement emporté par le froid.

- Oui, répondit le sage des sages, « mes amis et moi nous avons pris contact avec le PDG de la Business Compagny que tu as déjà mis en faillite et il est d’accord pour te reprendre sur un nouveau contrat ! »

- « Un nouveau contrat » s’exclama le Père Noël qui préférait mourir dans ses montagnes plutôt qu’au fond d’une prison !

- « Oui, il te reste suffisamment de jouets et trois heures de temps avant le lever du soleil, pour livrer les souliers des enfants qui n’ont pas eu encore sept ans dans l’année écoulée ; Aux autres tu distribueras une lettre cachetée de cire que nous appelons le Grand Secret » ;

- « Le grand secret » s’exclama le Père Noël...mais de quoi peut-il bien s’agir ?

En écoutant le contenu de la lettre, le Père Noël se mit à rire. Il se releva de son trou de neige et se remit allégrement à son travail.

Telle ne fut pas la surprise au petit déjeuner du 25 décembre sous l’arbre de Noël pour les enfants de plus de sept ans, de découvrir à la place de paquets, la lettre du Grand Secret ! Et que de surprises aussi pour les petits enfants des familles pauvres qui n’avaient rien commandé, d’être inondés de paquets !

Souvent ce fut le chef de famille qui se mit à lire aux autres enfants de plus de sept ans la lettre du Grand Secret, parfois c’était l’aîné des enfants. Le plus étonnant fut que beaucoup de phrases du Père Noël, expliquant l’absence de cadeaux cette année là, furent suivies d’applaudissements par les personnes concernées !

D’abord le Père Noël s’excusa auprès des enfants d’avoir fait réaliser le plus grand bénéfice de la Planète à la Business Compagny. Et ceci en transformant l’acte d’achat de jouets de leurs parents, en « cadeaux » d’un personnage étrange qu’il était, devant symboliser la bonté de leur grand-père !

Si ce « jeu » a si bien marché pendant les sept Noëls de votre enfance, écrivait le Père Noël, c’est que vous avez en vous deux Grandes Vérités que vous ne devez dorénavant jamais oublier :

1- Vos Parents en faisant transiter par le Père Noël que je suis, le don qu’ils vous font, donne de la force et de la magie au don. Maintenant que vous quittez l’enfance, retenez cette Vérité : Nier le don, fait exister le don ! ». La prise de conscience d’un tel paradoxe, fit beaucoup rire ceux qui avaient déjà appris à donner !

2- La deuxième vérité du Père Noël, est que si j’ai du, bien à mon insu, supporter tous les jours la barbe blanche de Saint Nicolas, c’est pour vous apprendre à vous, bientôt adolescents, que les cadeaux qui viennent du travail des générations antérieures sont là pour nous apprendre à donner à notre tour aux générations futures ; « Ce que vous recevez de vos parents, vous le redonnerez à vos enfants » tel est le deuxième Grand Secret du Père Noël. .

La plus part des enfants de plus de sept ans étaient tellement fier d’être destinataire des deux grands secrets du père Noël, qu’ils en oublièrent que leur cadeau avait pris le chemin des petits enfants des familles plus pauvres que la leur ; La dernière phrase du Père Noël avait raisonné droit dans leur cœur de petit homme : « J’ai ce que je donne ». C’était devenu si rare chez leurs aînés plus avides de s’accaparer les richesses que de les partager !

Depuis ce Noël insolite de grande sincérité, les fêtes de Noël furent organisées et prises en charge par les enfants de 8 à 15 ans, fiers de la lettre du Grand Secret qu’ils transformèrent en slogan. Ce fut la Révolution des enfants bouleversant le désarroi des adultes et de leur parents.

Jamais les dirigeants de ce monde enlisés dans les contradictions et les violences de la société marchande, n’auraient pu imaginer ce tournant, pris là où on ne l’attendait pas, par ceux que l’on attendait pas ! Même les partis politiques et les religions avaient été pris à contre pied !

Après avoir pris possession de l’organisation de la fête de Noël, pour en faire une fête de la famille et de la fraternité, les jeunes enthousiastes de 8 à 15 ans multiplièrent les conseils municipaux pour enfants et les systèmes d’échange locaux. Ils s’emparèrent de l’organisation annuelle du Festival de la Terre, cette semaine de réflexion et de don consacrée aux générations futures. Puis à l’automne, la fête d’HaloWeen de la Business Society devint fête des fées, moins consommatrice d’artifices et d’objets. Le vocabulaire des jeunes modifia celui des adultes. Les mêmes radios qui annonçaient autrefois les variations de la Bourse et du Cat 40, parlaient maintenant des « objecteurs de croissance », rediffusaient les débats sur la « simplicité volontaire » ou celui d’habiter le temps en échangeant autrement. On ne comptait plus tous ceux qui voulaient changer de vie pour se réconcilier avec la vie !

Ce qui paraissait inconcevable aux experts, aux politiques, aux chefs d’entreprises, il y a peu de temps, était devenu possible grâce à cette REVOLUTION DES ENFANTS et des ADOLESCENTS !

Quant au Père Noël que le « sage des sages » avait sauvé juste à temps de la mort par le froid, ( vous imaginez la catastrophe !), il changea d’employeur.

Les Caisses d’allocation familiales l’embauchèrent dans tous les pays pour distribuer des cadeaux dans les petits souliers des moins de sept ans.

La lettre du Grand Secret était devenu le cadeau réservé et attendu par les adolescents.

En 2014 apparut dans la nouvelle CONSTITUTION EUROPEENNE le mot de FRATERNITE précédant celui de LIBERTE et d’EGALITE. Si ce mot de FRATERNITE avait remplacé celui désuet de solidarité, on le devait au saut de conscience du père Noël et des adolescents.

François Plassard

Sel Cocagne Toulouse

fplassar@club-internet.fr


Commentaires

Brèves

28 septembre 2008 - Aux travailleurs du numérique. Changer d’ère ...

Malaise dans la civilisation numérique Par Jean Zin, lundi 15 septembre 2008 Aux travailleurs (...)

13 août 2007 - VOIR et AGIR : des films à la portée de tous

Avec Voir et Agir, ce sont des films mis à la disposition de tous. La diffusion publique des (...)

31 janvier 2007 - Jean ZIN du Causse du LOT

Politique - Sciences - Philosophie Ecologie-politique, ère de l’information et développement (...)

1er janvier 2007 - Statistiques de Transversel

En décembre , nous finissons l’année 2006 en beauté avec plus de 14000 visites. Notre moyenne de (...)

18 novembre 2006 - Un candidat "espérantiste" aux élections présidentielles : pourquoi ?

Cela est une bonne nouvelle. Que l’Esperanto reprenne une place aux niveau national et que l’on (...)