Les artisans font une concurrence déloyale aux auto-entrepreneurs

lundi 14 janvier 2013
par Winston
popularité : 3%

Un article de 2009, toujours au goût du jour....en 2013 où en est-on ?

Depuis quelques semaines des communiqués de presse sont publiés à la chaîne par le lobby des artisans en vue de discréditer le nouveau régime auto-entrepreneur.

Au lieu d’avoir une communication claire et objective les artisans préfèrent l’amalgame et le mensonge afin d’éliminer une « concurrence ».

Concernant la construction neuve dans le bâtiment nous sommes d’accord que les auto-entrepreneurs ne doivent pas remplacer les salariés mais pour tout le reste les auto-entrepreneurs sont les bienvenus.

Le but des artisans, et plus particulièrement dans la rénovation du bâtiment, est d’entretenir une « fausse pénurie » de main d’œuvre afin de maintenir la pression sur les clients et surtout des prix élevés.

A cause de cette « fausse pénurie » la France-du-bas doit vivre dans des habitations en mauvais état voire insalubres, c’est scandaleux !

Avec l’arrivée des auto-entrepreneurs dans la rénovation du bâtiment nous avons enfin l’espoir d’avoir des travailleurs qui acceptent des petites missions, à des tarifs raisonnables, qui améliorent notre quotidien voire notre santé.

Les plus gros mensonges proférés par les Chambres des métiers, les CAPEB et autres unions des artisans sont hallucinants et révèlent d’un manque de lecture total de la loi.

Exemple classique : l’auto-entrepreneur paie 2 fois moins de charges que l’artisan. C’est totalement faux : l’auto-entrepreneur va devoir payer 21,3% de charges sur son Chiffre d’affaires alors que l’artisan ne paiera ses charges que sur son revenu une fois déduit ses frais, ce qui correspond à environ 10% de charges sur son Chiffre d’affaires.

Autre exemple bidon : on peut s’installer comme auto-entrepreneur alors qu’un coiffeur qui ouvre un salon est obligé d’avoir un brevet professionnel. C’est totalement faux : l’auto-entrepreneur doit avoir les mêmes diplômes qu’un artisan.

Enfin la perle des mensonges : l’auto-entrepreneur ne peut gagner qu’un trimestre de retraite par année de travail. C’est totalement faux : l’auto-entrepreneur peut gagner 4 trimestres de retraite par an, il suffit qu’il fournisse le même niveau d’activité qu’un smicard.

La balle est maintenant dans le camp de l’Etat : une première réponse serait de rendre la création d’une TPE presque aussi simple que l’auto-entrepreneur car cela permettrait à plusieurs travailleurs de s’associer sous une forme de micro-coopérative.


La crise de la construction immobilière ça ne devrait pas exister, les entreprises de BTP n’ont qu’à fabriquer des logements sociaux.

En 2013 les logements sociaux manquent partout...Les loyers sont devenus impossible...selon les villes ...De plus en plus de monde se retrouve à la rue... !!!


Commentaires

Logo de Cyril
samedi 25 juillet 2015 à 17h03, par  Cyril

Faux je suis inscrit en tant que peintre, il m’a fallu prouver mon expérience à la chambre des métiers, j’ai par ailleurs une assurance RC ET DÉCENNALE

Logo de Markus
lundi 10 novembre 2014 à 19h01, par  Markus

Heuuu, tout n’est pas exact dans votre article non plus. Il n’est pas nécessaire à un auto-entrepreneur de s’inscrire à la chambre des métiers pour faire de la rénovation d’habitat. Donc aucun diplôme n’est nécessaire à l’auto-entrepreneur pour exercer dans le bâtiment. D’ailleurs nous en connaissons tous autour de nous qui refont des maisons sans avoir d’assurance professionnelle (de garantie décennale).

Pour atteindre ses 4 trimestres de cotisation retraite à un autoentrepreneur, il lui faut dégager 26 290 euros de chiffre d’affaire (en 2014), c’est à dire qu’il doit payer au moins 6 000 euros pour de la prestation de service. Or, 26 290 euros de CA dans le bâtiment, cela peut facilement correspondre à 13 000 euros de bénéfices réels sur lesquels vous verserez 6 000 euros de charges, il vous restera 7 000 euros pour vivre à l’année, 583 euros mensuels. Où est le smic ?

Logo de Collectif TRANSVERSEL
samedi 8 novembre 2014 à 21h41, par  Collectif TRANSVERSEL

Bonjour, il y a bien entendu une solution à votre problème , c’est de faire acheter le matériel par le client...Afin d’éviter ce problème de matériel entrant dans le chiffre d’affaire.

Logo de Morgan
samedi 8 novembre 2014 à 12h45, par  Morgan

Je vous remercie pour ces formidables conseils, à bientôt je le souhaite grandement.
Morgan

comparer mutuelle assurance santé mutuel pas cher site web

la banque a qui parler site internet comparateur complémentaire santé mutuelle existence mutuelle santé pas cher devis mutuelle devis mutuelle complémentaires santé comparateur mutuelles devis mutuelle santé mutuel santé mutuel pas cher tarif assurance
Logo de clementlemaire
lundi 3 novembre 2014 à 13h44, par  clementlemaire

Malgré tout ce qui est dit je trouve que l’auto-entrepreneuriat est une bonne chose. Cela permet vraiment de tester son activité surtout lorsque l’on est artisan. Je pense d’ailleurs testé mon activité de coiffure homme à domicile. Si le chiffre d’affaire est au rendez-vous je changerai de statut.

Logo de jean-philippe
dimanche 2 novembre 2014 à 13h57, par  jean-philippe

Après la lecture de l’article pas évident de savoir si il vaut mieux se lancer auto-entrepreneur ou artisan. Je veux ouvrir mon activité de coiffeur à domicile. Pou le coup je ferais de la coiffure homme, femme et enfant évidemment. Je pense que pour démarrer, il vaut mieux monter mon activité en tant qu’auto-entrepreneur c’est plus intelligent non ?

mercredi 9 octobre 2013 à 16h41

Bonjour !

Je suis autoentrepreneur et je veux réagir à certains des commentaires que je viens de lire.
Pour la tva, oui effectivement on n’a pas le droit de la mettre mais par contre nous la payons quand on achète le matériel !
C’est moins cher pour le client c’est sûr, mais pour l’autoentrepreneur c’est une perte !
Je songe à devenir artisan car rien que pour ce trimestre je dois payer 8000€ de charges, tout ça à cause du matériel que j’ai posé chez mes clients mais sur lequel je n’ai pratiquement rien gagné, c’est très lourd !

Les clients chez qui je travaille n’ont fait appel à moi que parce que les artisans ne venaient pas.
La plupart des autoentrepreneurs ne font que de petits travaux et donc je ne pense pas qu’ils fassent beaucoup d’ombre aux artisans qui eux préfèrent les gros chantiers.
Il faut arrêter de se tirer dans les pattes, il y a de la place pour tout le monde.

Logo de Auguste1950
vendredi 13 septembre 2013 à 13h46, par  Auguste1950

bonjour, je suis un ancien artisan, vue ma retraite insuffisante,et une ado de 17 ans à charge, j’ai créé mon auto entreprise, pour me permettre de payer ces études,et heureusement que cela existe, et mes heures sont facturé au même prix que mon ancienne activité

faux débat ???? OUI, au lieu de faire une manif contre les auto-entrepreneurs,vous ferIez mieux d’en faire une contre le RSI à cause des charges trop élevés
vous vous tromper de cible, et c’est bien dommage
Peut-être qu’un jour vous regretterez d’avoir fait cette action, quand vous toucherez votre propre retaite.

Logo de soizicdu16
mercredi 1er mai 2013 à 14h55, par  soizicdu16

Les auto entrepreneurs ont des avantages que n’ont pas les petits artisans travaillant seuls. Un artisan seul paye à l’URSSAF aujourd’hui RSI des sommes évaluées sur les bénéfices des années précédentes et n’a droit à aucun retard de paiement, n’a pas de découvert bancaire augmenté en cas de non paiement ou paiement en retard de la part d’un client. Il ne bénéficie pas non plus de prix de gros ne pouvant acheter que par à coup et par chantier. Ne confondez pas des entreprises qui travaillent avec des ouvriers et se disent encore artisanales avec des entreprises ou un artisan seul fait tourner sa boutique. en tant que femme d’artisan qui jongle tous les mois pour essayer de payer les charges et faire manger et vivre sa famille je ne peux accepter de tels propos. Ne confondez pas un certain type de personnes qui ont droit à tout parce que soi-disant précaire et des hommes (ou femmes) qui eux aussi bossent pour vivre dans la précarité et se voir refuser toute aide s’il leur arrive quelque chose. S’ils n’ont pas les moyens de payer des assurances hors de prix, ils vivent dans une réelle précarité se voyant refuser tout. STOP ! Arrêtez de généraliser et soyez un peu plus juste. Il y a de la place pour tout le monde si les cartes données sont équivalentes. Merci.

Logo de goezou
vendredi 8 mars 2013 à 12h56, par  goezou

les auto-entrepreneurs ne sont pas assujettis à la TVA rien qu’en cela ils représentent une conccurence déloyale envers les artisans puisque devis 19.6% -chers.En ce qui concerne les charges vous dites également n’importe quoi un artisan se versant 1200 euros de salaire paye 732 euros de RSI on est loin de ce que paye un auto-entrpreneur.Enfin il serait bien que des gens qui ne gernt pas une entreprise artisanale cessent de dire que les artisans sont des voleurs(c’est le fond de votre message) si c’est si simple et rentable je vous invite à monter une sarl et on en reparlera

Logo de jeanlahoule
mardi 7 juillet 2009 à 18h28, par  jeanlahoule

"l’artisan ne paiera ses charges que sur son revenu une fois déduit ses frais, ce qui correspond à environ 10% de charges sur son Chiffre d’affaires."

certes l’artisan (comme le commerçant) déduit ses charges de ses revenu, et paie ses cotisations personnelles en pourcentage sur ce qui reste
Mais les cotisations sont depuis longtemps "alignées" et voisines de 35% du revenu net...
Généraliser la comparaison avec le % sur le chiffre d’affaires ne rime à rien.
jeanlahoule.

vendredi 1er mai 2009 à 18h17

autre point que vous avez oublié...

la TVA !!

un auto entrepreneur doit la payer,et ne la récupère pas,car non facturée,donc les prix d’achat sont de 19,6 % plus important qu’une PME ou un artisan.

de plus les artisans ou les PME,ont des achats en plus gros volumes,et donc là encore,la différence est en défaveur des auto entrepreneurs.

et la limite de CA des auto entrepreneurs fait que nous ne sommes pas un vrai danger pour les artisans et PME,qui en effet n’ont cas se soucier des particuliers ou des "petits clients"...ce qui n’est plus le cas dans certains secteurs depuis longtemps !!

maintenant il n’est pas logique que les auto entrepreneurs factures des heures et prestations à un tarif ridiculement bas,les gens sont prets a payer un juste prix pour des travaux,qu’ils n’arrivent plus a se faire faire,faute de dispo des PME ou artisans,dans ces conditions pourquoi facturer des honnoraires dignes du SMIC ?

perso je vais facturer mes heures et prestations comme mes confreres artisans ou en PME,car j’estime que les couts d’achat de mes matériaux ,et carburants sont au dessus des leurs,et mon travail est de la même qualité que le leur

donc hors de question de brader mon savoir faire...et j’invite tous les auto entrepreneurs à faire de même....

si on a des compétences ou un métiers,il faut en vivre dignement et pour cela il faut au juste prix....

Cordialement

HUGUES

Brèves

19 juin - DEMAIN...Le Plan ESSE

Le plan ESSE, un dispositif à hauteur des enjeux écologiques et humanitaires. A retrouver sur le (...)

13 octobre 2008 - Les enfants difficiles : comment leur venir en aide par l’échange d’unités

Non-respect des limites, opposition systématique, agressivité... certains enfants sont enfermés (...)

9 octobre 2006 - Un mois, un million d’euros pour sauver un des derniers journaux un peu libre...

Un mois, un million d’euros Depuis plusieurs mois, Politis travaillait à un plan de reprise. (...)