Qu’est-ce qu’un SEL ?

publié il y a plus de 5 années, par Daniel D.
vendredi 22 février 2013
par Collectif TRANSVERSEL
popularité : 14%

Mais, concrètement, un SEL, c’est quoi ? Les Systèmes d’Echange Local, ou Services d’Echange Local, sont des groupes de personnes qui pratiquent l’échange multilatéral de biens, de services, et de savoirs.

Après cette définition générique, la diversité est de mise entre les différents groupes :

Statut juridique : Association de fait ou association déclarée loi 1901. Conditions d’adhésion : Le plus souvent, une contribution financière est demandée (son montant est très variable) afin de couvrir les frais d’édition et distribution d’un catalogue et /ou bulletin.

Certains SEL adoptent le principe du téléphone...arabe ou non. Offres et demandes : le plus souvent, un catalogue est édité, regroupant les offres et demandes de chaque membre, sans aucune censure à l’imagination.

Certains estiment néanmoins que les offres ayant trait à l’ésotérisme, par exemple, peuvent être préjudiciables et les interdisent.

En plus de ce catalogue (ou inclus à celui-ci), beaucoup éditent des bulletins par lesquels les membres du groupe peuvent s’exprimer sur des sujets plus ou moins vastes. Mesure des échanges :

Les échanges sont le plus souvent comptés en référence au temps passé. Par exemple, 1 minute = 1 fleur ou 1 grain de sel ou...un hippopotame. Mais là encore, l’imagination s’exerce avec brio !

La tendance générale est de s’affranchir de la parité avec le franc. Certains utilisent des feuilles « d’échange » (ou « de richesse ») sur lesquelles les participants notent avec qui ils ont échangé et combien d’unités doivent être créditées ou débitées.

D’autres utilisent pour cela des coupons à trois volets (un pour chacun des participants, et un pour le « compteur » du SEL) Coupons ou feuilles sont retournés périodiquement au « compteur » afin que les comptes de chacun soient tenus à jour ; généralement, ces comptes sont portés à la connaissance de tous.

Dans d’autres groupes, des expérimentations d’absence partielle ou totale de comptage sont tentées. Quelque soit le système choisi, l’écrasante majorité s’accorde à penser que le nombre d’unités n’est que la mémoire de l’échange, pas sa valeur et que le lien est bien plus important que le bien.

Marchés : Aussi nommés Bourse Locale d’Echange, ils sont organisés entre une fois par quinzaine et une fois par trimestre. Ils sont généralement l’occasion privilégiée d’un moment convivial (suivis d’un repas commun, d’une soirée animée, etc...).

Ils sont parfois ouverts aux « visiteurs », à qui l’ont remet des tickets afin qu’ils puissent échanger eux aussi, bien que n’étant pas adhérents d’un SEL Palabres : dans certains groupes, des rencontres régulières ont lieu afin d’échanger non plus des biens ou des services, mais des mots et des idées, en rapport plus ou moins lointain avec le SEL

Animation du SEL : Certains élisent un conseil d’administration, d’autres choisissent un conseil d’animation (ou vice versa)...les « mandats » sont donnés parfois pour une opération, un semestre, une année...

Ces personnes se rencontrent une fois par semaine, par mois ou tous les deux mois...La volonté la plus commune étant que le maximum de membres participent à un moment ou un autre, en dehors de toute hiérarchie, dans un climat de totale démocratie.

Tâches administratives : En quantité variable selon les objectifs et convictions de chaque groupe, elles sont assumées par les membres du C.A. ou non, selon les groupes. Dans certains SEL le service rendu est considéré comme un échange avec l’association et donc compté comme n’importe quel échange. Dans d’autres SEL ce travail est considéré comme un acte militant, entièrement bénévole.

Entre les deux, il y a toute une gamme de nuances. Création monétaire, ou « puits sans fond », ou « corne d’abondance » :

Cela signifie que le SEL peut donner autant d’unités qu’il le souhaite à ses membres, même s’il n’est jamais crédité.

Certains SEL le refusent catégoriquement : pour eux, le compte du SEL ne doit pas risquer de devenir déficitaire.

D’autres l’adoptent sans modération : ils distribuent des unités à diverses occasions (inscription, participation à un marché, etc). Entre les deux, de nombreux termes ont été imaginés. Cette question fait l’objet de débats réguliers entre les membres des SEL, il est difficile de la résumer brièvement. Monnaie fondante :

Certains SEL estiment que pour dynamiser les échanges, une solution est d’inciter les adhérents à ne pas conserver des soldes créditeurs. Ainsi, un taux d’intérêt négatif est appliqué.

Cela entre dans le cadre d’une grande réflexion économique qui ne se résumerait pas en deux phrases ! Inter-sel :

Certains estiment qu’il est préférable de rester strictement sur un plan local et développer ses ressources propres, d’autres pensent que la rencontre avec l’autre doit toujours être recherchée et qu’il faut à tout prix éviter le repli sur soi.

Certains mettent des conditions plus ou moins pointues aux échanges entre membres de SEL différents, d’autres n’en mettent aucune.

La gestion humaine et pratique de ce type d’échanges est très variée et tout à fait expérimentale. En tous cas, cette question est au cœur des réflexions de nombreuses personnes des SEL. Ce qu’il y a de bien avec les SEL, c’est qu’ils sont tous différents...

Les buts et les moyens du SEL ne seraient pas définis de la même manière par tous.

Pour certains, l’accent est mis sur l’économique : le SEL permet à ses membres de subvenir à certains de leurs besoins sans avoir à donner de l’argent.

Pour d’autres, le SEL est surtout un acte de résistance constructive, de militantisme, contre la mondialisation et ce qu’elle engendre d’inéquitabilité et de misère.

Pour d’autres encore, c’est l’aspect relationnel qui prime : le SEL permet la véritable rencontre avec l’autre, est un moyen de combattre l’exclusion ; au-delà de la « rencontre », c’est un véritable réseau de solidarité(s) qui peut se tisser.

D’autres encore insisteront sur ce que le SEL permet d’épanouissement personnel, grâce notamment à l’adoption de critères de valeur plus humains, à la possibilité de devenir utile à un groupe, etc.

Enfin, certains privilégieront le côté « intellectuel », voyant dans le SEL le lieu idéal de réfléchir sur le système économique dominant, la monnaie, les relations humaines, etc, et d’expérimenter des voies alternatives.

Le SEL, en vérité, c’est tout ça, et bien plus encore ! Si la diversité entre les gens et les groupes est importante, il y a néanmoins un « air de famille » frappant : une certaine volonté d’améliorer son quotidien et, de petits pas en petits pas, conduire le monde vers une société plus équitable, plus adulte, plus humaine. La route est longue, elle doit être pavée de respect de la liberté d’autrui, de tolérance.

A partir de ces réflexions, certains ont imaginé que tous les groupes SEL pourraient se réunir autour du texte d’une charte qui définirait « l’esprit du SEL ».

Ceci n’est encore qu’un projet, soumis à la réflexion de chacun. En effet, l’une des qualités assez répandue chez les gens des SEL est qu’ils chérissent leur liberté, et le mot « charte » fait parfois peur.

Texte de 2004 , remis en ligne en sept.2006 afin de permettre de voir l’évolution au niveau des pensées.

Voir le tract prévu pour vos SEL info portfolio 7 Messages, à l’époque le site de SELIDAIRE était participatif et inter-actif....Ce qui désormais n’est plus le cas. (note du 28 sept. 2012)

# > Qu’est-ce qu’un SEL ? Le 27 novembre 2006 à 10:57, par ange

je trouve ton idée géniale

Je connais les mêmes difficultés, en zone rurale également... surtout quand tu viens d’ailleurs.... Peut-être qu’un cadre clair comme un sel, permettrait enfin cet échange que je recherche désespérément Mais on te regarde bizarrement, quand tu le proposes... les gens se méfient et ne pratiquent guère la coopération. Dommage !! # > Qu’est-ce qu’un SEL ? Le 23 décembre 2006 à 17:43, par patoche

moi aussi je suis en milieu rural, dans l’ouest. J’ai 57 ans et apres une carrière dans l’économié " classique" je réfléchi sur d’autres valeurs. Je remarque depuis déjà un moment une évolution lente à l’&chelle humaine mais rapide à l’échelle de notre "terre", comme une séparation dans la "race" humaine : les urbains et les ruraux. Les 1er ce multipliant au détriment et sur le dos des deuxiemes. Mais à therme, les 1er ne seront même plus d’ou vient leur nourriture et sont déjà ultra-dépendant des approvisinnement. Je suis un amoureux des cévennes et ou de la nature "VRAIS" (pas celle que l’es urbains veulent nous imposer en cartes postales )celle qui est sauvage, ou chaque "élément est en symbiose et ou en concurrence avec tout les autres. l’homme dans tout cela se modifis s’adapte et une nouvelle race risque d’apparaitre telle la théorie de l’évolution. en cévennes des jeunes choisissent la vie "sauvage" sous des yourt ou des cabanes et pratiquent les services et la vie en autharcie dans une culture et une modernité éttonnante. Ils défrichent et tiennent des jardins tres bio avec de vieillent variétées et font resurgir des vieux savoir faire. Et si l’avenir de l’humanité passait par ces gens et leur respect du sicle de notre planète TERRE personne ne parle d’eux et ils ne le souhaite pas étonnant , non ? plus d’échange # > Qu’est-ce qu’un SEL ? Le 3 avril 2007 à 13:57, par Marco JEAN-MONTCLER

Bonjour à toustes,

à mon avis il y a deux formes de mesures des échanges : une comptabilité "centralisée" qui fait appel à un "compteur" ou "comptable" et une comptabilité "décentralisée" où chacun possède un carnet d’échange qui est remplit à chaque échange par le partenaire de l’échange.

Pour plus de précisions je vous copie ci-dessous le mail envoyé en réponse à quelqu’un qui cherchait un "logiciel de comptabilité" :

PS : si vous voulez une maquette de carnet prète à imprimer, je vous l’enverrai en pièce jointe par mail avec plaisir...

Avec le système du carnet individuel où à chaque échange le partenaire de l’échange fait l’addition ou soustraction du solde précédent, pas besoin de logiciel, de comptable, d’envoi de feuilles ou chèques d’échanges, d’engueulade en cas d’erreur du comptable, pas de possibilité pour des membres de bureaux un peu autoritaire et frileux de refuser de comptabiliser un échange (par exemple sous prétexte que l’échange se fait avec un membre d’un autre sel, j’ai vu le cas), bref ça simplifie tout et en plus ça responsabilise les adhérents. Pas besoin non plus de faire des tractations compliquées et traités entre SEL pour les échanges inter-sel... (avec "balances commerciales", limite d’échanges entre "sel riches" et "sel pauvres", etc...) Idem pour les échanges avec les membres du JEU (jardin d’échange universel).

Carnet : mode d’emploi succinct :

Chaque membre du SEL (ou du JEU) possède un carnet qui lui appartient en propre, comme une carte bancaire ou un chèquier. Lors d’un échange, chaque partenaire de l’échange confie ponctuellement son carnet au partenaire de manière à ce que la ligne de l’échange ne soit pas remplie par le possesseur du carnet, mais par le partenaire de l’échange, et le tour est joué ! Le solde de chacun est calculé à chaque échange, en temps réel. Pas de polémique possible, tout se fait dans un climat de confiance. Les échanges restent inscrits sur le carnet, donc vérifiables (et prouvables) à tout moment, la transparence totale est possible (ce qui n’est pas forcément le cas avec les compta centralisées). Les N° de tel des partenaires des échanges restent inscrit sur le carnet, ce qui est bien pratique pour contacter l’un des "partenaires", de même laisse la possibilité de vérifier si il y avait une contestation au niveau d’un échange. Personnellement je conseillerai de conserver tout les anciens carnets "en lieu sûr", ça prend pas de place. En cas de perte d’un carnet, pas de problème, il suffit de contacter la dernière personne avec qui on a fait un échange (ou l’avant dernière si on se souvient pas de la dernière), pour ouvrir de nouveau un carnet neuf et y inscrire le solde perdu : puisqu’à chaque fois le solde du partenaire est inscrit sur le carnet de l’autre.

Cordialement,

Marco

Marco JEAN-MONTCLER AU BOURG (en face de l’église, bienvenu à tous) 47130 CLERMONT DESSOUS 05 53 67 48 28 06 13 29 50 61 jmarco@neuf.fr # > Qu’est-ce qu’un SEL ? Le 27 octobre 2007 à 12:57, par cercliersebastien

Moi je souhaite developper un site internet basés sur l’echange de bien et de services entre voisins, via une monnaie fictive d’echange : credit heure ou credit jour. Ce site ressemblerai a la fois un peu a meetic pour la geo localisation et les fiches clients-fournisseurs. A la fois un peu a ebay pour son principe de recherche de biens et la notations de chaque membre pour la qualité des services et biens echangés,et pourkoa pas des denréés pour les commercants par exemple qui jettent des aliments perissables. L’adhesion a ce site moyennant un prix fixe selon son cout de developpement et son cout de fonctionnement serai reduit a son minima. Le partage augmenterai notre pouvoir d’achat, lutterai contre les dechets le gaspillage la pollution et favoriserai l’entente en general entre adultes et enfants qui pourraient sur le meme principe partager leur activité. L’elaboration de ce site necessite argent, connaissance informatique, pub , etc . C pourkoa je sollicite votre aide , et souhaite partager avec vous de mon temps, de mes idées et de mes quelques deniers pour atteindre nos objectif. Laisser moi un message sur ce forum si vous souhaitais avec moi allez en ce sens.amicalement # > Qu’est-ce qu’un SEL ? Le 12 novembre 2007 à 12:46, par dede37

Salut,

je cherche à créer un SEL destiné aux adhérents de l’Union Départementale de mon syndicat. Il serait au moins dans un premier temps destiné aux adhérents. Selon vous peut - il exister des problèmes juridiques liés a la " double adhésion demandée" ( syndicat - SEL) pour adhérer au SEL. existe il des expériences similaires pouvez vous me renseigner et me contacter en laissant un message sur cette page merci # > Qu’est-ce qu’un SEL ? Le 20 avril 2009 à 15:55, par MARIE

Bonjour, je suis intéressée par une maquette de carnets prête à imprimer. Pouvez-vous me l’envoyer ? Avec mes remerciements, je vous souhaite une bonne fin de journée. # > Qu’est-ce qu’un SEL ? Le 1er novembre 2009 à 00:56, par Charlie

Personnellement je suis TRÈS motivé, j’y ai pensé aussi, j’ai retourné l’affaire dans plusieurs sens dans ma tête, et je pense que ça doit se faire. Mais personnellement je vois ça dans le sens du non-lucratif, je fais peut-être fausse route. Je ne sais pas si je dois m’aventurer à donner mon adresse mail, mais la voilà : charlesbonnefoy@hotmail.com


Ce texte est intéressant, il est toujours sur le site de Selidaire...Mais pour combien de temps...Parmi mes 225 textes mis en ligne librement à l’époque. Bien cordialement Daniel D. , rédacteur à Transversel-Village.


Commentaires

Logo de gerardt
jeudi 15 mai 2014 à 18h26, par  gerardt

Personnellement, c’est toujours un réel bonheur de parcourir vos articles, qui plus est cette page web est extrêmement bien présentée.

constructeur mob nord !!

construction maison nord

Comment les constructeur aéronautique nord personnes construction maison pas cher nord . constructeur maison neuve nord Desle maison alex nord sous maison de retraite nord qui recrute ?Notre constructeur maison nord forum donc maison mikit nord !!
Logo de Collectif TRANSVERSEL
vendredi 28 septembre 2012 à 12h49, par  Collectif TRANSVERSEL

C’est encore une question que l’on me pose régulièrement....

Alors oui, c’est un bon article , même s’il est un peu enfuit au fond du site de Selidaire...

Je vais ressortir progressivement une multitude de texte qui sont enfuit et que personne n’a plus même l’idée qu’ils existent... !!!

Bonne lecture et ici les commentaires sont possible en +++

Un inconnu.

Brèves

2 janvier 2011 - Le robin - Projet de société à double valeur de référence

Parce qu’elle s’est donnée pour objectif de dégager des lois et de formuler des prévisions à partir (...)

18 septembre 2009 - LE SEL du CANTAL : "FOUCHTRA"

Un des SEL du Cantal s’appelle bien "Fouchtra !", tel 04 71 48 62 93(+ Route des Sels) Pour (...)

18 décembre 2004 - Penser public : le site de la réforme des services publics avec un wiki

Le sentiment d’inefficacité des services publics est largement répandu et repose trop souvent sur (...)

17 juin 2004 - Faire le point...fin juin 2004

Il est vrai que passer de 4 à 5000 visites par mois sur notre site en décembre à moins de 500 par (...)

6 mars 2004 - PIERRE CARLES, Ciné-Passions en Périgord

Du 10 au 23 mars 2004... Pierre Carles ne chôme pas. Viré ou censuré par la plupart des chaînes (...)