Le projet "SOL"

mardi 25 novembre 2003

Le projet SOL n’est pas seulement une expérimentation C’est aussi l’occasion d’organiser un débat civique sur la réappropriation des moyens d’échange. Autour de ce débat, il y a deux stratégies :

- 1 - développer des stratégies de lutte macroéconomique et macrosociale du niveau local au niveau international ; et c’est une fonction d’organisations comme Attac
- 2 - ne pas attendre la réalisation des luttes pour expérimenter des alternatives pour l’échange, type SOL, banque du temps, systèmes d’échanges locaux, etc. L’alternative se trouve entre reciviliser la monnaie ou laisser sa place (actuelle) à la monnaie-pouvoir.

Pour plus d’informations sur les projets et dicussions présentés par Henk Van Arkel : www.strohalm.nl

et www.socioeco.org

et pour les contacter

psos.sp@alliancezi.org

L’expérience d’une monnaie électronique, le SOL

(intervention de Dominique Picard, Centre des Jeunes Dirigeants Acteurs de l’Economie Sociale) Dominique Picard intervient au sujet du SOL, qui est une monnaie électronique promue par la MACIF, le Crédit Coopératif, les Chèques Déjeuner, le Chèque Lire avec des liens avec le SEL de Paris. C’est une monnaie électronique solidaire avec une plus-value sociale et écologique pour favoriser le commerce équitable. Une expérimentation va avoir lieu dans le Pas-de-Calais, qui a le soutien de la région et de la mairie de Lille. Il est envisagé d’étendre cette expérience à l’Europe. Il s’agit de créer des comptes dans le cadre de services d’utilité sociale. Il est envisagè d’établir des liens avec l’expérience des monnaies locales et régionales du type du « Crédit » du Val d’Aoste. Des liens sont envisagés avec des entreprises en créant des points de fidélisation. Des liens sont envisagés avec les monnaies affectées existantes. Des subventions sont recherchées auprès de l’Etat et des collectivités locales.

Pour le moment c’est un projet en cours d’élaboration depuis deux années....


Sur le Web : le site de strohalm