Nous, les prodigues et les riches en esprit...

mardi 29 janvier 2008

En Février Transversel vous fait découvrir Nietzsche...vraiment un site génial...à découvrir . Nous, les prodigues et les riches en esprit, qui nous tenons au bord des autoroutes de l’information comme des fontaines, nous ne pouvons empêcher personne de venir puiser dans nos eaux claires et néanmoins profondes... (pour paraphraser Nietzsche).

Vous voyez, c’est un site qui tire le web par le haut en apportant un peu de culture. Nous avons choisi Nietzsche, lequel ne nous enferme pas dans un système de pensée, pour avoir un débat contradictoire. Nietzsche est le type même du contradicteur : utile rien que pour faire réfléchir... Il ne voulait pas qu’on le suive, à la différence de Jésus. Il n’avait pas de doctrine, et, par delà le bien et le mal, il disait : oui, c’est parfait ainsi, il n’y a rien à rejeter. C’est son acquiescement supérieur, avec sa compréhension des choses.. Pourtant il ne reconnaissait pas de vérité absolue... ni Dieu, ni volonté divine dans la conscience humaine. Dieu n’est qu’une hypothèse...

Le but : inviter les esprits curieux à la confrontation. La religion chrétienne a toujours suscité des passions. D’après la Bible, les prodiges et les miracles étaient réservés aux Hébreux dans l’Antiquité, c’était un signe de Dieu. Aujourd’hui, les miracles sont accomplis par la science et l’ingéniosité des hommes, c’est prodigieux et nous en sommes tous très heureux... Selon notre éducation, nous sommes plus ou moins attachés à cette idiosyncrasie morale.