Le Comité de SEL’idaire

lundi 2 juin 2003

Le Comité de SEL’idaire ou de la coupe aux lèvres

En réunion plénière des rencontres annuelles, à Arbusigny en août 2002, il a été proposé une modification des statuts pour notamment créer le « Comité de SEL’idaire » (CS). L’objectif affiché était de « clarifier les niveaux de décisions et de mieux affirmer une démocratie participative en permettant à chaque séliste qui le souhaite de participer directement à la vie de SEL’idaire sans être obligé de faire partie d’un atelier ».

La proposition a été entérinée par le vote par correspondance des Sel adhérents de SEL’idaire (AG). Désormais, le Comité de SEL’idaire permet cette participation permanente directe attendue par beaucoup.

Les nouveaux statuts de SEL’idaire prévoient en effet que « toute personne participant à un système d’échange, membre ou non d’un atelier, et qui s’engage à en respecter les règles peut s’inscrire dans ce Comité, en vue de contribuer à la réalisation des buts de SEL’idaire ». Bon. Mais tout le monde ne lit pas de près les statuts. Hélas ! Et les modalités de fonctionnement ne sont pas encore établies, les statuts ayant laissé le soin aux futurs inscrits de le faire.

Une discussion a donc commencé pour savoir qui pourrait faire partie du CS : sélistes et participants du JEU (comme cela avait été annoncé à Arbusigny), il n’y a aucun doute ; sans distinction entre les membres de Sel adhérents de SEL’idaire et ceux membres de Sel n’adhérant pas, c’est clair aussi ; mais la position particulière des membres du Conseil d’animation (CA) n’a pas encore été tranchée. Peut-on se contrôler soi-même ? Le rôle de "contre-pouvoir " du CS (ou bien sa fonction critique ?), n’est pas toutefois son rôle le plus important. En tout cas une bonne coordination entre ces deux instances devra être trouvée.

Le Règlement intérieur précise que « le CS fonctionne en permanence à l’aide d’une liste modérée de discussion accessible par l’Internet ». selidaire-comite@yahoogroupes.fr a donc été mise en place le 2 mai 2003. Le Règlement dit enfin que le CS « se réunit au moins une fois par an ». C’est peu, mais c’est assez pour démarrer la phase de préfiguration de ce Comité.

Jean-Paul Dumas (Sel de Gap) a bien voulu accepter d’y consacrer du temps, du moins jusqu’aux prochaines rencontres de Salvagnac d’août 2003. À cette date, le CS devra avoir décidé la plupart de ses méthodes et avoir commencé à fonctionner.

Si vous aussi vous voulez « faire des propositions, émettre des avis, veiller au bon fonctionnement des instances, décider de la création et de la dissolution des ateliers », bref être inscrit au Comité de SEL’idaire, vous pouvez le faire dès maintenant. Il vous suffit d’envoyer un message à la liste "selidaire-comite" en précisant votre prénom, votre nom et le système d’échange auquel vous participez. Un formulaire d’inscription vous sera envoyé. Ainsi se constituera peu à peu cette nouvelle force capable d’apporter au CA un regard et une action complémentaires au sien.

Le Comité de SEL’idaire aura aussi à rechercher la participation de celles et ceux qui n’ont pas accès à l’Internet, afin de ne pas accentuer la « fracture numérique ». Si vous avez des idées, faites les parvenir au secrétariat de SEL’idaire (à Amiens) qui transmettra.

A bientôt !

Le groupe de préfiguration du Comité de SEL’idaire